Passer à contenu

Les microplastiques sont de minuscules fragments de matières plastiques qui peuvent aboutir dans les océans, occasionnant des détériorations potentielles à l'environnement. La plupart des microplastiques proviennent de la décomposition de matières plastiques de plus grande taille dans les océans, mais certains peuvent provenir de leur utilisation dans des produits de consommation et des produits industriels.

Genèse de la question

Il n'existe actuellement aucune définition univoque et communément admise des microplastiques. Conformément aux recommandations formulées par diverses organisations d'experts, nous considérons les microplastiques comme des particules de matière plastique solides, insolubles dans l'eau et non biodégradables jusqu'à cinq millimètres de diamètre. Ces particules proviennent d'une multitude de sources différentes, la majorité d’entre elles provenant de la décomposition dans l'eau de matières plastiques de plus grande taille (par exemple des sacs en plastique, des bouteilles et des pneus), ainsi que de la dissémination de fibres synthétiques des textiles lors du lavage des vêtements, et de l'utilisation de billes à récurer en plastique solide ou d'autres microplastiques dans une multitude de produits de consommation et de produits industriels.

Protéger notre planète

Nous prenons en compte l’inquiétude grandissante concernant l'impact environnemental potentiel des microplastiques, en particulier lorsqu'ils se retrouvent dans nos océans. C'est pourquoi nous innovons constamment et cherchons des manières d'améliorer nos emballages et nos compositions de produit pour veiller à protéger la planète et nos fragiles écosystèmes marins.

Notre progression et notre ambition

Notre démarche a commencé en 2014, lorsque nous étions l'une des premières entreprises à cesser d'utiliser des petites perles de gommage en plastique. Celles-ci ont été utilisées dans un petit nombre de nos produits cosmétiques et des soins personnels en raison de leur capacité à éliminer en douceur les cellules de peau morte de la surface de la peau. Nous utilisons maintenant des composants exfoliants alternatifs tels que les noyaux d'abricot, la semoule de maïs, la pierre ponce finement broyée, la silice et les coquilles de noix.

Six ans plus tard, et dans le cadre de notre engagement à lutter contre le changement climatique et à protéger la nature, nous nous concentrons désormais sur la biodégradabilité de la composition de nos produits d'ici 2030.

Dans ce cadre, nous sommes engagés dans un processus d’élimination des autres polymères solides qui mettent du temps à se dégrader par voie biologique et de les remplacer par des alternatives naturelles ou biodégradables dans nos produits pour l’entretien ménager, la beauté et les soins de la personne. Ce processus d’élimination concerne ce qui suit :

  • Encapsulés de parfum : ce sont des capsules microscopiques qui permettent d’utiliser moins de composants parfumés dans les produits, tout en offrant une fraîcheur de longue durée. Nous avons déjà remplacé les encapsulés utilisés dans nos produits déodorants par une alternative biodégradable et nous nous efforçons d'utiliser uniquement des encapsulés de parfum biodégradables dans l’ensemble de nos produits de l’entretien ménager, de la beauté et des soins personnels.
  • Opacifiants : permettent de donner aux produits un aspect blanc crémeux et sont utilisés dans certains de nos produits de nettoyage de la peau, les déodorants et les soins capillaires et dans certains de nos détergents liquides pour lessive. Nous éliminons les opacifiants non biodégradables de tous nos produits et pour certains produits, nous les remplaçons par une alternative biodégradable.
homme-recyclant-une-bouteille-en-plastique